Stades de Développement 4 à 208 semaines

Stades de développement

« Là où les besoins des chiens sont toujours comblés »

img

Voici les stades ou phases de développement important dans la vie du chien. En espérant que cela puisse vous aider à comprendre votre compagnon, ses changements, ses peurs, ses angoisses, ect…. En plus de vous aidez à savoir quoi faire ou ne pas faire, et quand le faire ou non.

Profitez au maximum de la période du 8 à 16 semaines pour lui faire connaître et voir le plus de choses possibles, tel que : voitures, bicyclette, moto, chat, chien, chevaux, enfants, poubelle, camions, bouche d’égout, puisards, fleurs, ect…. Et trainer le, le plus possible partout, votre compagnon en sera gagnant et vous aussi.

Quand un chien naît, il ne sait pas qu’il est un chien, il l’apprendra en fréquentant d’autres chiens. Il naît sans identité.

Selon quelques statistiques :

10% des chiens deviendront agressifs entre l’âge de 6 mois à un an.

20% des chiens deviendront agressifs entre l’âge de 1 et 2 ans.

60% des chiens deviendront agressifs entre l’âge de 2 et 3 ans.

60% des chiens vont mordre 1 fois dans leur vie et généralement cela se produit entre 2 et 3 ans.

10% vont mordre après 3 ans et cette morsure sera probablement reliée à la douleur ou à de l’anxiété causée par un changement quelconque.

39% des chiens se font euthanasier vers l’âge d’un an, à cause d’un problème de dysfonction ou d’un problème de comportement.

15% des chiens se font euthanasier suite à la première année, surtout à cause d’un ou des problèmes de comportement.

ÂGE STADE
3 à 12 semaines Période de socialisation
5 à 8 semaines Stade de socialisation optimale
8 à 10 semaines Stade d’imprégnation
10 à 12 semaines Stade de compétition
À partir de 12 semaines Période juvénile
13 à 26 semaines Stade de puberté
18 à 40 semaines Stade de développement de l’agressivité et de protection
1 à 2 ans Période de socialisation secondaire
36 à 56 semaines Stade d’affirmation
104 à 208 semaines Stade de la réalisation

SOCIALISATION :

C’est l’apprentissage de moyens de communication dans un groupe social, elle comporte 2 période.

SOCIABILITÉ :

C’est la recherche du contact social, de la présence des autres (humains, chiens, autres animaux…).

Période de socialisation primaire : (de 3 à 12 semaines) ;

C’est l’apprentissage et le développement des modalités d’interrelations entre individus, elle permet au chiot d’apprendre à quelle espèce il appartient et d’interpréter la communication pour l’intégrer dans une structure sociale.

– Elle permet au chiot d’apprendre à quelle espèce il appartient.

– Il apprend aussi la communication et il comprend les attitudes d’invitation aux jeux, de dominance, de soumission et d’inhibition de la morsure.

– Cette période est sensible et primaire, donc si le chiot ne peut réaliser celle-ci, il lui sera difficile de bien compléter sa socialisation secondaire vers l’âge de douze mois.

Stade de socialisation optimale : (de 5 à 8 semaines)

L’alimentation :

– À 5 ou 6 semaines, les chiots mangeant comme l’adulte.

– La mère va cesser l’allaitement en les ramenant à l’ordre ce qui va compléter le sevrage.

– L’ordre de préséance des chiots sera établi par des coups de dents.

L’élimination :

– Le chiot fait ses besoins partout car il semble encore incapable d’identifier son aire de repos.

– Ceci va s’amélioré à partir de la 5ième semaine.

Activité et veille/sommeil :

– La coordination des membres est presque parfaite à la 6ième et 7ième semaine.

– Il est capable de repérer facilement tout objet visuellement et auditivement.

– Le chiot éveillé joue environ 65% de son temps, le rythme activité-repos s’approche de celui de l’adulte.

La communication :

– Dès 4 semaines, le répertoire vocal du chiot est complet.

– Au cours de cette période, il apprend à communiquer auditivement et visuellement avec ses congénères.

– Grace aux mouvements de sa queue, à la position de ses oreilles et l’attitude générale de son corps, le chiot apprend à communiquer visuellement.

L’allélomémitisme :

– Le comportement allélomémitique apparait à la 5ième semaine.

– À la 7ième ou 8ième semaine, les chiots apprennent beaucoup en s’imitant et en imitant les adultes.

– Ils s’activent ensemble et s’intéressent au même objet.

Le jeu :

– Du 21ième jour à la 7ième semaine, le jeu est très important pour le développement du chiot.

– Ils ont de la difficulté à établir la limite entre les activités ludiques et le comportement agonistique.

– À 5 semaines, les premiers jeux de combats apparaissent et conduisent à l’inhibition de la morsure.

– Le rituel d’invitation au jeu s’installe lentement.

En conclusion, plus les expériences du chiot sont variées, plus il sera facile de lui inculquer des notions et de faire son éducation pour la vie en société. Cette étape est très complexe car le chiot se détache progressivement de la portée tout en travaillant son rang social, il développe son individualité et commence à former des liens avec l’humain. De plus la myélinisation est terminée.

STADE D’IMPRÉGNATION : (de 8 à 10 semaines)

– C’est une période fragile car des expériences traumatiques pourront rendre le chien timide ou craintif de façon permanente apportant des réactions défensives.

– Par contre des expériences positives et enrichies permettront l’inverse.

– Il faut donc éviter les situations négatives (par exemple : des manipulations inappropriées).

– Cette courte période sensible se caractérise par un apprentissage extrêmement rapide et irréversible.

STADE DE COMPÉTITION : (de 10 à 12 semaines)

– Pendant ce stade le chiot entre en compétition afin d’obtenir plus de bénéfices et d’avantages sociaux de son environnement.

– En plus il peut aussi démontrer quelques régressions comportementales (par exemple : il était propre à 8 semaines et redevient malpropre à 12 semaines).

– C’est une courte période qui est une forme de préliminaire à la période juvénile.

ATTACHEMENT ET DÉTACHEMENT DU PROPRIÉTAIRE : (10 et 16 semaines)

– Le chiot va commencer à s’attacher à son propriétaire à 10 semaines et à 16 semaines, il faudra que le propriétaire se détache de l’animal.

– Si le propriétaire n’effectue pas ce détachement, il pourra créer des angoisses lors des futures séparations.

– C’est la période de 3 à 5 semaines qui prédispose l’attachement et le détachement chez le chiot, s’il y a un manque durant cette période, l’attachement et le détachement du propriétaire en seront affecté.

PRENDRE NOTE QU’À PARTIR DE 16 SEMAINES LA PHASE D’AUTODESTRUCTION DES CELLULES (PAS OU ASSEZ SERVIE) SONT COMMENCÉE. IL Y’A SOUVENT UNE AUGMENTATION DE CRAINTE, AGRESSIVITÉ, JAPPEMENTS, GRONDEMENTS, ECT… ENVERS LES CONTEXTES PAS ASSEZ CONNUE.

PÉRIODE JUVÉNILE : (12 semaines à l’adolescence)

– Pendant la période juvénile, qui commence à 12 semaines, il reste au chiot à acquérir les derniers comportements qui complèteront son répertoire d’adulte.

– Naturellement il peut aussi apprendre d’autres comportements grâce à des séances d’éducation positive et de socialisation.

– Période ou la socialisation établie en bas âge n’est pas encore stabilisée et peut régresser.

– La hiérarchie de dominance établie entre chiots assure la cohésion, la stabilité, et une réduction des interactions agonistiques.

– Il est important pour l’équilibre du chien qu’une hiérarchie s’installe entre lui et son milieu.

– Le chien doit être soumis à tous les individus du milieu sinon nous pourrions voir surgir l’agressivité par dominance hiérarchique.

– Cette période est le moment ou la stabilité, la cohésion et la hiérarchie de dominance commencent ç se mouler et à se consolider.

– Durant cette période, on retrouve le stade de puberté (stade ou les apprentissages sont instables)

– Durant cette période, il faut être flexible au niveau de l’éducation car le chien est instable émotionnellement, physiquement et physiologiquement.

STADE DE PUBERTÉ : (13 à 26 semaines)

– Causé par une phase de croissance rapide, de changement de dentition et de puberté (surtout chez les mâles qui émettent des phéromones sexuelles), le chiot reste instable dans son apprentissage.

– Le chiot établit sa position dans la hiérarchie et devient plus indépendant.

– La socialisation établie précédemment, n’est pas encore stable. Elle peut régresser et si tel est le cas, on assistera à une désocialisation.

– Il est fortement recommandé de renforcer la socialisation tout au long de la période juvénile.

 

STADE DE L’AGRESSIVITÉ ET DE LA PROTECTION : (18 à 40 semaines)

– Le chien aboie à la vue des étrangers et commence à manifester des tendances protectrices de nature territoriale ou sociale.

PÉRIODE DE SOCIALISATION SECONDAIRE : (de 12 à 24 mois)

– Si le chien n’a pas réalisé une socialisation primaire, il peut réaliser une socialisation secondaire, par contre elle sera beaucoup plus difficile, moins stable et moins parfaite.

– Tout ce que le chiot a appris de 0 à 16 semaines (communication et orientation) surgit à cette période, par contre ce qu’il a appris après la 16ième semaine permettre un meilleur contrôle.

– Cette période est un raffinement des acquis de la première période de socialisation, donc si la socialisation primaire n’a pas eu lieu, le chien suite à la socialisation secondaire, restera très enfantin et immature.

STADE DE L’AFFIRMATION : (36 à 56 semaines), un des plus importants stades (STADE CRUCIAL)

– Ils affichent plus d’assurance dans leurs attitudes de protection et d’agression.

– Il y a un endurcissement des problèmes de comportement et les corrections sont beaucoup plus complexes et difficile.

– A partir de ce stade le chien commence à changer, dû à la période d’affirmation (et non du a la stérilisation).

– Durant ce stade, on voit apparaître les troubles de la communication.

– Le stade d’affirmation est le pivot pour savoir si y a une dysfonction et/ou trouble de comportement.

STADE DE RÉALISATION : (de 2 à 4 ans)

– Le chien est de plus en plus tenace dans son comportement agressif et protecteur.

– Avec l’âge, les problèmes s’ancrent plus profondément et la correction s’avère plus difficile.

– Pendant ce stade, tout le bagage génétique du chien refait surface (cela implique que les conséquences positives et négatives de ce que le chien a vécu lors de la période d’imprégnation (3 à 5 semaines) et que tout ce qu’il a appris de 5 à 16 semaines reviennent en surface.

– La période de 2 à 4 ans est donc une période très critique chez le chien, étant donné qu’on voit apparaître les troubles de comportement pendant ce stade.

– Environ 60% des morsures graves ce produit entre 2 et 3 ans.